LES BIENFAITS DU CHOCOLAT SUR LA SANTÉ

Chaque année, nous consommons en France 390 000 tonnes de chocolat, soit près de 7 kg de chocolat par habitant et par an. Cela représente l’équivalent de 8,7g de chocolat par jour pour un enfant et 4g par jour pour un adulte.* S’il ne faut pas en abuser et qu’il doit être consommé avec modération, le chocolat a des effets positifs sur notre santé.

D’où vient le chocolat et de quoi est-il composé ?

Le chocolat est un mélange de pâte de cacao, dégraissée ou non, additionné ou non de beurre de cacao, de sucres et selon les cas et les parfums, de lait, crème, arômes, fruits, graisses végétales…

La teneur en cacao varie selon le type de chocolat : de 90 à 100g pour du chocolat noir, à 0g pour du chocolat blanc. Niveau apports nutritionnels, le chocolat noir est plus gras mais moins sucré que le chocolat au lait, mais leur apport calorique est similaire : environ 500 kcal/100g, soit 50kcal pour 1 carré. Le chocolat blanc, quant à lui, composé à 100% de beurre de cacao, n’a aucune vertu nutritionnelle.

Certains chocolats contiennent une partie variable, limitée à 5%, de graisses végétales autres que le beurre de cacao. Il s’agit de 6 graisses dont l’utilisation est strictement encadrée par une directive européenne de juin 2000 : illipé, huile de palme, sal, karité, kokum gurgi et noyaux de mangue.

 

Quels sont les bienfaits du chocolat sur la santé ?

Considéré comme un aliment confort, « antidépresseur », ce sont les effets du magnésium, associé au sucre qui ont une action sur notre moral : ils aident à favoriser une sensation de détente et de relaxation, et à combattre la fatigue. Cependant, deux grands carrés de chocolat correspondent à environ 4% des apports journaliers recommandés en magnésium.

Le chocolat a également une action anti-oxydante qui contribue à protéger du vieillissement cellulaire, par le biais des polyphénols, notamment flavonoïdes et tanins, qui le composent.

Des études** démontrent que la consommation quotidienne de chocolat réduirait de 37% les maladies cardiovasculaires, de 48% le risque d’AVC et de 27% celui d’infarctus du myocarde. Les effets préventifs cardiovasculaires du chocolat permettraient une baisse de la tension artérielle, principal facteur de risque cardiovasculaire.

 

Un aliment à consommer avec modération !

Attention tout de même à ne pas en abuser, le chocolat au lait et le chocolat blanc contiennent le double de sucre par rapport au chocolat noir. A consommer avec modération !

Certaines pathologies nécessitent une surveillance particulière : pour les diabétiques, il est préférable d’en éviter la consommation, même si certains diabétologues considèrent que du chocolat à plus de 70 % de cacao ne présente qu'un risque très limité.  D’autre part, le cacao favorise la tendance aux reflux gastro-œsophagiens, à limiter en cas de remontées acides ! En cas de pathologies hépatiques, il est également conseillé de limiter la consommation de chocolat, du fait des effets néfastes des excès de sucre et de gras sur le foie.

 

Parlez-en avec votre médecin ou votre nutritionniste !

 

* http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/191-chocolat-bienfaits-pour-la-sante-et-effets-negatifs

** European Heart Journal ; Symposium Chocolat et Santé, Paris, 22 juin 2010.

 Buitrago-Lopez A. and al. Chocolate consumption and cardiometabolic disorders: systematic review and meta-analysis. BMJ 2011; 343 doi: 10.1136/bmj.d4488