LA MUSIQUE, BONNE POUR VOTRE SANTE

Plusieurs études scientifiques s’entendent à dire que la musique a des effets bénéfiques sur notre santé et notre corps. Qui n’a pas au moins une fois chantonner ou battu la mesure avec son pied en entendant une chanson ? La musique stimule notre corps et ses effets sont nombreux. En voici quelques-uns !

Comment fonctionne la musique ?

La musique n’a au final rien d’immatériel. Elle ne passe pas directement des instruments à notre cerveau, mais se sert de l’air comme support. Petits et grands sons, douces mélodies comme vacarme assourdissant, tous ces sons se déplacent dans l’air et atteignent nos tympans en y exerçant une « pression acoustique », chacun avec une fréquence et une vibration différente. S’ils sont trop aigus ou trop grave, impossible pour nous de les entendre !

Notre corps lui-même possède son propre orchestre : battements de cœurs, circulation du sang dans nos vaisseaux, pulsations du système nerveux, etc., autant de petits « bruits » imperceptibles pour nos oreilles mais qui s’adaptent aux sons extérieurs perçus pour « suivre le rythme ». Un rythme trop rapide et agressif dans nos oreilles ? C’est par exemple notre tension qui s’élève !

De nombreuses études démontrent les bienfaits de la musique

L’effet Mozart, une des études sur la musique les plus connues, démarra en 1992 aux États-Unis dans le laboratoire du Centre de neurophysiologie de l’apprentissage et de la mémoire de l’université du Wisconsin. Elle démontra qu’après dix minutes d’écoute d’une sonate pour piano de Mozart, notre potentiel de concentration et de raisonnement augmente de 50% durant quelques instants. Depuis cette expérience, de nombreuses autres études ont suivi ! Elles ont permis de démontrer les biens faits multiples de la musique sur la santé.
Par exemple, la musique produit plus d’endorphines, qui sont les « molécules du bonheur ». Mais elle régularise aussi les battements cardiaques et sanguins, elle stabilise l’endurance physique et l’augmente, ou encore, elle restaure les fonctions du langage pour un cerveau endommagé.

La musique, également des vertus antidouleur ?

Vous est-il déjà arrivé de frissonner en entendant une jolie mélodie ? C’est le résultat de la libération par votre cerveau d’endorphines, qui agit comme un antidouleur. Un effet qui est avéré, certains services hospitaliers proposant même aujourd’hui la musique comme un complément des médicaments antalgiques utilisés pour soulager les douleurs de certains patients !

Ecouter… et jouer !

Pratiquer un instrument de musique permet d’améliorer notre mémoire, mais également, sur le plan physique, notre dextérité, coordination. Un bon point également pour notre capacité d’écoute et notre créativité.

Que l’effet de la musique sur notre corps soit conscient ou inconscient, il est dans tous les cas bénéfique pour notre santé !